Vol à Deir Mar Moussa, 3 aoüt

 

Le vol à Deir Mar Moussa

 

Le 3 août, vers 23 heures, une vingtaine de voleurs armés sont arrivés à la bergerie (sise à 1,5 km du monastère) où se trouve la maison des bergers avec les chèvres. Ils ont commencé par casser le téléphone et prendre le portable des bergers pour empêcher tout moyen de communication, se présentant comme cambrioleurs ayant volé les moyens de transport avec lesquels ils étaient venus.Puis ils se sont mis à chercher des armes !!! Sous les menaces, ils ont forcé les deux bergers à charger 103 chèvres et leurs aliments dans un grand camion. Ensuite, ils ont pris le tracteur, le compresseur qu’on utilisait pour faire des trous dans la terre et les rochers, ainsi que les matériaux qui leur sont tombés sous la main : une perte d’environ 35.000 Euros. Trois heures plus tard, ils sont repartis, prenant avec eux comme otages les deux bergers, qu’ils ont fini par relâcher dans la montagne à une distance de deux heures à pied du monastère, non sans s’être informés si d’autres machines ou biens se trouvaient au monastère, disant que la prochaine fois ils prendraient le reste.

C’est la troisième fois que nous recevons la visite importune de personnes dont nous ne savons pas si ce sont toujours les mêmes. La première fois, ils ont semé la peur, prétendant qu’ils cherchaient des armes et de l’argent ; la deuxième, ils ont volé d’un dépôt dans la vallée en face du monastère du matériel d’une valeur d’environ 12.000 Euros

 

Si nous avons peur? Oui. Cependant, nous essayons d’être prudents, et de rester solidaires avec tout le peuple syrien en difficulté. Nous nous confions au Seigneur, tout en poursuivant notre vie de prière et d’intercession pour la paix et la réconciliation.

 

La Communauté monastique de Deir Mar Moussa